JACQUES RANCOURT
Version imprimable

JR2

Jacques Rancourt, né à Lac-Mégantic au Québec le 6 avril 1946 et vivant à Paris depuis 1971, est poète, traducteur, essayiste et auteur d'anthologies. Il a dirigé pendant plus de trente ans le Festival franco-anglais de poésie et la revue internationale de poésie et art visuel la Traductière.

(Voir www.festrad.com
et ci-dessous Note biographique)

DERNIERS RECUEILS

ENTRETIENS SUR LA POÉSIE

Veilleur sans sommeil

Veilleur sans sommeil
(2010)

Paysages et
personnages
(2012)

47 Stations

Quarante-sept stations
pour une ville dévastée
(2014)

Srm

Suite en rouge mineur
(2017)

Et tangue la langue, film vidéo sur le Festival franco-anglais de poésie réalisé par Benoit Falize en 1997

Corps et âme film vidéo réalisé en 2011 par Jean-Denis Bonan

PRINCIPALES TRADUCTIONS EXPOSITION 24 POÈMES

L'ombre du photographe
de John F. Deane (Irlande - 1996)

Amir Or

Le musée du temps
d'Amir Or
(Israël)
(2013)

The Attic

The Attic
d'Alex Skovron (Australie)
2013

Dans quel sens tombent les feuilles
de Toh Hsien Min (Singapour, 2016)

24 poèmes

Exposition itinérante : travaux de 30 artistes de 15 pays différents
- Descriptif du projet
- Accès aux illustrations

PUBLICATIONS

POÉSIE

La journée est bien partie pour durer (Paris, Saint-Germain-des-Prés, 1972) L'eau bascule (RmqS, Méry-sur-Oise, 1972)
TranSignum, 2017) Le soir avec les autres (Paris, sept poèmes avec gravures sur bois d'Alix Haxthausen, G.D., 1978)
Le pont verbal (Paris, SGDP, coll. « Poètes contemporains », 1980)
Les choses sensibles (Montréal, l'Hexagone, 1989)
Les quinze apôtres (Paris, avec dessin de Michel Mousseau, 1989, réédité avec quinze nouveaux poèmes en 1994 sous le titre Les trente apôtres)
L'eau (poème, H.C., avec sept lavis d'Yves-Marie-Heude, 1994)
La condition terrestre (Charlieu [Loire], La Bartavelle, 1995) / Distribution of Bodies (édition bilingue, trad. John F. Deane, Dublin, Dedalus Press, 1995)
Gravitations (édition bilingue, traductions de John F. Deane, avec eaux-fortes de Michèle Dadolle, Paris, Signum, 2001)
La nuit des millepertuis (Montréal, Editions Trois ; Paris, le Temps des cerises, 2002)
L'instant prodigue (Amay, l'Arbre à paroles, 2003)
Comme un huart (poème avec gravures d'Atsuko Ishii, paris, TranSignum/Daniel Leuwers, 2004)
La pluie des pluies (Grenoble, le Pré carré, 2005) Savoirs (deux poèmes avec dessins-collages de Claudie Laks, coll. "Eventails' Daniel Leuwers, 2005)
Cicatrice (poème avec traduction de Jan Owen, avec cinq collogravures d'Irène Scheinmann, TranSignum, coll. "5/5", 2005)
Un amour isocèle (trois poèmes avec gravures d'Atsuko Ishii, Belgique, éditions Tandem, 2005)
Les pièces du paysage (sept poèmes, dessins et collages de Sarah Wiame, traductions de Sarah Wicks, Paris, Céphéides, 2006)
Sculptures sur prose (neuf poèmes, dessins de Wanda Mihuleac, traducuctions de Jan Owen, Paris, Transignum, 2007)
Parbleu (poème, avec acrylique originale d'Erolf Totort, Paris, Transignum, 2008)
Sans partir du début (poème, avec et à partir d'oeuvres graphiques de Wanda Mihuleac, TranSignum, 2010)
Veilleur sans sommeil (préface d'Henri Meschonnic, Montréal, Le Noroît / Paris, le Temps des Cerises, 2010)
Paysages et personnages (Montréal, Le Noroît, 2012)
Quarante-sept stations pour une ville dévastée (Le Noroît, 2014)
Suite en rouge mineur (recueil/livre d'artiste, illustré par Wanda Mihuleac, Paris, 2017)

 

 

 

TRADUCTIONS

La Brèche (Break-Through), édition bilingue, poèmes de Lindy Henny, poète britannique, Paris, SGDP, 1981
« Quatre poètes américains d'aujourd'hui », dans la revue Poésie 88 : Robert Creeley, Denise Levertov, Galway Kinnell et August Kleinzahler (Paris, décembre 1988)
« L'imaginaire irlandais », dans la revue Poésie 95 : poèmes de John F. Deane, Seamus Heaney et John Montague (Paris, décembre 1995)
« Poésie - Ecosse », dans le Journal des poètes : Tim Cloudsley, Jeffrey Burrows, Richard Burton, Stan Bell, Basia Palka et Alistair Paterson (Bruxelles, n° 3, avril 1996)
L'ombre du photographe, édition bilingue, poèmes du poète irlandais John F. Deane (Vénissieux, éditions Paroles d'aube, 1996).
Portrait d'une feuille comme oiseau (Portrait of a Leaf as Bird), édition bilingue, sept poèmes de Susan Wicks avec dessins et collages de Sarah Wiame, Paris, Céphéides, 2007)
The Attic, édition bilingue, poèmes du poète australien Alex Skovron, PEN Melbourne, 2013
Le musée du temps, poèmes du poète israélien Amir Or, traduits de l'hébreu et de l'anglais, en collaboration avec Aurélia Lassaque et l'auteur
Dans quel sens tombent les feuilles, édition bilingue anglais-français, choix de poèmes poèmes du poète singapourien Toh Hsien Min (Paris, éditions Caractères, 2016)
Los espejos de Carlos/Les miroirs de Carlos, poèmes de Néstor Ulloa, poète hondurien (à paraître aux éditions de la Traductière en 2017)

ESSAIS

« Livre II, Québec », in la Poésie contemporaine de langue française (Paris, SGDP, 1973, sous la direction de Serge Brindeau)
Poètes et poèmes contemporains - Afrique-Antilles (Paris, ACCT -Saint-Germain-des-Prés, 1980)
« La Littérature québécoise du XXe siècle » et « la Littérature négro-africaine de langue française » in Histoire littéraire de la France (tome XII, Paris, Editions sociales, 1980)
La traversée du paysage, essai sur la poésie de Maryline Desbiolles (Victoria, Australian Journal of French Studies, et Nice, Grégoire Gardette éditeur, 1997)
De la traduction à la traduction de poésie, dans la revue Liberté : essai, suivi de traductions de la poète américaine Leslie Ullman (Montréal, février 1993)
The Ethical Dimension of Translation (Melbourne, revue Etchings n° 6, 2009)

ANTHOLOGIES

Poésie du Québec : Les premiers modernes (Paris, Poésie I n° 35, 1974)
La nouvelle poésie du Québec (Paris, Poésie I n° 36, 1974)
Poètes de l'identité québécoise, suivi de Les voix nouvelles (Paris, Poésie I n° 96-98, 1982)
La poésie érotique du XXe siècle (Paris, la Pibole, 1980)
French Poets of Paris (numéro spécial de la revue The Chariton Review, Truman State University, Missouri, USA, juin 1996)
Figures d'Haïti - 35 poètes pour notre temps (Paris, le Temps des Cerises ; Trois-Rivières, les Ecrits des forges, 2005)
Antilles-Guyane : anthologie de poésie antillaise et guyanaise de langue française (Paris, le Temps des cerises, 2006)

NOTE BIOGRAPHIQUE

      Poète né à Lac-Mégantic, au Québec, en avril 1946, Jacques Rancourt a fait une licence de lettres à l’Université Laval. Il est ensuite allé compléter ses études à Paris en 1971, avec un mémoire de maîtrise sur la revue française de poésie le Pont de l’Epée et une thèse de doctorat (Paris III) sur la poésie africaine et antillaise de langue française. Parallèlement, entre 1971 et 1976, il a participé à la rédaction de La poésie contemporaine de langue française depuis 1945, sous la direction de Serge Brindeau, a publié deux numéros de la revue Poésie I sur la poésie québécoise, ainsi que son premier recueil de poèmes, La journée est bien partie pour durer, en 1974.

      Depuis, une douzaine de recueils ont suivi, dont Veilleur sans sommeil, choix de poèmes 1974-2008 avec préface d’Henri Meschonnic, et Quarante-sept stations pour une ville dévastée, récit-poème sur la tragédie ferroviaire de sa ville natale, Lac-Mégantic (traduit en anglais, italien et espagnol), ainsi qu’une douzaine de livres d'artiste.

      Tout en continuant à publier des essais et anthologies de poésie de langue française, il a animé assez régulièrement, dans les années 1980 jusqu'au milieu des années 2000, des ateliers de création poétique à l'école et à l'université, en collaboration avec la Maison des écrivains et le rectorat de Créteil en France, avec la Maison de la poésie de Montréal au Québec, et aux Etats-Unis en 1992 à la Truman State University, dans le Missouri.

      Il a pris en 1982 la direction du Festival franco-anglais de poésie, où il a mis en oeuvre des ateliers de traduction réciproque entre poètes, a introduit progressivement la participation de peintres, sculpteurs, compositeurs et vidéastes, et créé en 1983 la revue la Traductière, qu’il a dirigée, comme le Festival, jusqu’en 2014.

      En 2016, il a assuré le classement et le dépôt des archives dudit Festival et de la Traductière à la Bibliothèque de l’Arsenal : des dossiers annuels de correspondance avec poètes, artistes et compositeurs, avec des organismes culturels, ainsi que quelques centaines d’œuvres graphiques, partitions musicales et films vidéo, l'ensemble étant désormais à la disposition des étudiants et chercheurs à la Bibliothèque nationale de France.

      C’est dans le cadre de ce même Festival qu’il s’est mis à la traduction de poésie, tantôt en revue, tantôt en recueil, notamment le poète irlandais John F. Deane, l’Israélien Amir Or, l’Australien Alex Skovron, le Singapourien Toh Hsien Min ou le poète hondurien Néstor Ulloa.

      De 1996 à 2005, il a par ailleurs été responsable du prix littéraire France-Québec, alors décerné dans le cadre de l'Association des écrivains de langue française. Il a en outre fait partie des jurys du Jeune Ecrivain de Toulouse, du Concours de poésie de l’Université Paris IV-Sorbonne, du Prix du roman France-Australie, de la Biennale internationale de la poésie de Liège et du prix Antonio-Viccaro du Festival international de la poésie de Trois-Rivières, dont il est toujours membre.

      Sa propre poésie, qui lui a valu de nombreuses invitations à des rencontres de poésie à travers le monde, a par ailleurs été traduite dans une dizaine de langues. Elle a aussi donné lieu en 2011-2012 à une exposition internationale, impliquant la participation d’une trentaine d’artistes de quinze pays différents (voir ci-haut "Exposition 24 Poèmes").